Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Rencontre avec une délégation de femmes de Sarayaku

juin 15 @ 17 h 30 min

 

Attac Liège, la Casa Nicaragua, le Peuple originaire Kichwa de Sarayaku, LacYme, les équipes populaires-Liège et Identité Amérique indienne vous invitent :

NOUS SOMMES L’AMAZONIE QUI SE DÉFEND !
RENCONTRE AVEC UNE DÉLÉGATION DE FEMMES DU PEUPLE ORIGINAIRE KICHWA DE SARAYAKU

  • 17h30: Accueil et petite restauration (possible également après la rencontre)
  • 19h: Rencontre avec Sarayaku animée par LacYme et la Casa Nicaragua

Face à la crise climatique, à la perte de biodiversité, à la pollution massive de la planète, il est urgent de nous poser la question collectivement sur notre relation au vivant, à ce vaste écosystème dont nous ne sommes qu’une partie.

Le développement présenté comme un futur souhaitable pour le monde entier est en fait un mal-développement fondé sur l’exploitation de la nature et des femmes, le profit, la colonisation et la destruction.

Les luttes contre ce modèle de développement économiques et technologiques sont de plus en plus nombreuses, entre autres le mouvement des soulèvements de la terre mais également à une échelle plus locale les oiseaux de la ZAD de la Chartreuse à Liège. Dans d’autres régions du monde, il y a des peuples comme Sarayaku, qui depuis le cœur de la forêt amazonienne, lutte sans relâche pour faire comprendre et reconnaitre internationalement que nous sommes tous et toutes cette nature, ces forêts, ces rivières et océans.

Déjà en 2002-2003, les femmes Sarayaku ont mené un front de résistance contre l’incursion d’une compagnie pétrolière qui menaçait directement leur famille et leur forêt et ont réussi à l’expulser.

Depuis 2017, la Casa Nicaragua et Sarayaku organisent des tournées européennes de délégations de femmes de ce territoire d’Amazonie équatorienne. Cette année, ces rencontres inspirantes nous amènerons sur le terrain de la relation au vivant, de son impact sur nos vies quotidiennes, différentes mais interdépendantes, sur nos modes d’organisation, sur sa transmission. Elles partageront avec nous leurs savoirs de la forêt vivante, être conscient et sujet de droit.

Rebondissant sur une prise de conscience croissante de la situation mondial actuelle, avant que les savoirs de ces peuples indigènes disparaissent dans la globalisation du monde, cette rencontre provoquera des échanges autour de visions très différentes sur d’importants sujets d’actualité, sur un avenir durable pour les générations futures, sur un monde où « tous les mondes sont possibles ».

LES INVITÉES:

Marina Canelos Gualinga – Présidente Kuriñampi, l’association de femmes de Sarayaku
Rocio Cisneros Machoa – Responsable financière du Peuple de Sarayaku
Vilma Malaver Aranda – Étudiante et porteuse de la voix des jeunes de Sarayaku
Sabine Bouchat – Coordinatrice de projets internationaux dans l’équipe technique (Belge vivant à Sarayaku depuis 30 ans)

Organisée par:
La Casa Nicaragua (https://casanica.org/),
le Peuple originaire Kichwa de Sarayaku (https://sarayaku.org/),
LacYme (https://www.facebook.com/lacYmeasbl),
ATTAC-Liège (https://liege.attac.org/),
les Équipes populaires-Liège (https://www.equipespopulaires.be/liege-huy-waremme/)
Identité Amérique indienne (https://www.idamind.org/).

Avec le soutien de : Agence wallonne de l’Air et du Climat (https://awac.be/), de l’Union
liégeoise pour la défense de la Paix (http://www.cnapd.be/union-liegeoise-pour-la-defense-de-
la-paix/), de Barricade ( https://www.barricade.be/), de Frontière de Vie
(https://www.frontieredevie.net/), du CNCD-11.11.11 (https://www.cncd.be/), de la
Commission communale Solidarité Ans/Nord-Sud (https://www.ansnordsud.eu/), de
Rainforest Action Network (https://www.ran.org/).

Plus d’infos sur Sarayaku:
https://sarayaku.org/
https://casanica.org/kawsak-sacha-sarayaku/
https://casanica.org/le-peuple-kichwa-de-sarayaku-se-lance-avec-la-casa-nicaragua/

Les dates clés de la tournée en Belgique:
13/06: Soirée: Rencontre à La Pile (Malmedy)
14/06: Ensival (Verviers): Rencontre avec les victimes des inondations.
15/06: Après-midi: échanges à la Maison des Femmes d’ici et d’ailleurs (Liège)
15/06: Soirée: Rencontre à la Casa Nicaragua (Liège)
17/06: Rencontre au Medex (Bruxelles)
Elles passeront également par plusieurs écoles, des rencontres conviviales, des réunions, …

Besoin de plus d’info: info@casanica.org

Plus d’info Sarayaku:
Le peuple originaire Kichwa de Sarayaku, d’environ 1.500 membres, vit en Equateur, au cœur
de la forêt amazonienne. Il est uniquement accessible en pirogue ou en avionnette. Ce peuple
s’est fait connaître internationalement par la lutte qu’il mène depuis plus de 40 ans pour la
défense de son territoire et de son mode de vie face aux grands projets de colonisation et
d’extraction, de pétrole, de bois, de compensation carbone, …. En 2012, Sarayaku a remporté
un important procès contre l’État équatorien à la Cour interaméricaine des Droits humains.
L’État équatorien a été reconnu coupable d’avoir violé son droit à la consultation préalable
pour tout projet pouvant l’affecter, en autorisant une entreprise à y entrer pour une exploration
pétrolière.
Depuis lors, le peuple de Sarayaku mène de nombreuses actions emblématiques pour tous les
peuples autochtones d’Amazonie : la Frontière de Vie, un chemin d’arbres à fleurs géants
entourant son territoire, symbole de son existence et de sa résistance au cœur de cette
immense forêt; la Déclaration Forêt Vivante, une proposition de statut de protection des
territoires indigènes englobant leurs visions propres et reconnaissant l’Amazonie comme être
vivant, conscient et sujet de droit.
Les femmes de Sarayaku ont commencé á s’organiser fin des années 70 et ont créé leur
association Kuriñampi. A cette époque, leur objectif principal était de distribuer des
vêtements et de la nourriture aux plus défavoriser du village. Les femmes ont toujours
maintenu une position très ferme face á l’exploitation pétrolière et elles se sont réorganisées
avec encore plus de force et de savoir, pour protéger leur village face aux menaces des
entreprises extractives. Aujourd’hui, Kuriñampi œuvre pour renforcer les capacités et les
connaissances des femmes de Sarayaku pour qu’elles puissent participer activement dans les
domaines sociaux, politiques, culturels, économiques et éducatifs de leur communauté.
L’association souhaite également partager les savoirs de ces femmes ainsi que leur vécu afin
de mener des actions communes dans l’intérêt de toutes les cultures et proposent de faire
connaître une autre vision du développement, une autre manière de vivre en harmonie avec la
Nature.
Il existe aujourd’hui encore des peuples comme celui de Sarayaku qui ont gardé une forte
connexion à la Terre et qui vivent en harmonie avec leur environnement naturel. Ce mode de
vie est cependant en danger d’extinction. D’un autre côté, les sociétés occidentales se posent
de plus en plus de questions sur leur modèle de développement, sur l’exploitation massive des
ressources naturelles, sur un avenir durable et une société saine, juste, inclusive et
multiculturelle.

 

Casa Nicaragua – Rue Pierreuse 23 – Liège

Détails

Date :
juin 15
Heure :
17 h 30 min
Catégorie d’évènement:

A la une !