Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a conclu un accord de plaider-coupable avec la justice américaine aux termes duquel il sera libre après des années de détention au Royaume-Uni, selon des documents judiciaires rendus publics dans la nuit de lundi 24 à mardi 25 juin.

Poursuivi par les autorités américaines pour avoir divulgué des centaines de milliers de documents confidentiels, l’Australien doit comparaître devant un tribunal fédéral des îles Mariannes, territoire américain du Pacifique. Il devrait plaider coupable de « complot pour obtenir et divulguer des informations relevant de la défense nationale », selon ces documents.


A la une !