Aux membres du mpOC-Liège,

La décision adoptée par le conseil d’administration (CA) d’Attac-Liège était : “Le conseil d’administration de Attac-Liège a décidé de retirer son soutien à la conférence-débat “Covid-19(84) – La vérité politique du mensonge sanitaire” fixée ce mercredi 25 août à 20 h au Centre Liégeois du Beau-Mur.

Dans un esprit d’ouverture, Attac-Liège a initialement soutenu le groupe du mPoc-Liège, l’organisateur de cette conférence-débat. Cependant, le 24 août, après avoir pris connaissance de l’Analyse de la pandémie sur le site web du mPoc-Liège où des termes inadéquats et extrémistes sont utilisés, le conseil d’administration d’Attac-Liège a pris la décision de retirer son soutien. Le groupe du mPoc-Liège en a tenu compte et a délocalisé sa conférence.”

Le retrait du soutien à la conférence ne signifie pas la volonté d’interdire la conférence. Toute personne à la liberté de s’exprimer dans le respect de la loi. Michel Weber, invité par le mpOC-Liège, avait parfaitement le droit de manifester publiquement ses opinions.

Le CA d’Attac-Liège n’a émis aucun commentaire sur le contenu de la conférence. Chez Attac-Liège, chaque membre dispose d’ailleurs de sa liberté de pensée.

L’accès à la salle a été retiré hâtivement et tardivement. Néanmoins, la nouvelle salle trouvée par le mpOC-Liège a permis d’accueillir plus de personnes et dans de meilleures conditions et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Le CA d’Attac-Liège a décidé de ne plus soutenir le mpOC-Liège en raison d’un document, que s’est approprié le mpOC-Liège, et qui est intitulé : “À De Croo, Macron et les autres petits chefs, Aux députés de tous les pays, La vérité du covidisme est le nazisme” et publié sur son site internet (page Réinformation covid). Le corps de ce document est une copie de mesures d’application de la 9ème ordonnance des autorités d’occupation au sujet des juifs en France. L’origine de ce fac-similé n’est pas précisée. Ce document est publié en marge d’un paragraphe des Analyses de la pandémie intitulé “À la suite du « coup de force sanitaire » du président Macron du 12 juillet 2021, La technocrature jette le masque – Vers un esprit sain dans un corps sain. Par Pièces et main d’œuvre.”

Pour le CA d’Attac-Liège, la partie du titre de ce document “La vérité du covidisme est le nazisme” est inadéquate et outrancière : les déficits démocratiques sont à combattre ; ils ne sont pas pour autant assimilables à l’instauration d’un régime nazi délibéré. Le CA d’Attac-Liège n’en combat pas moins les déficits démocratiques dénoncés et les formes diverses de contrôle sur nos vies, notamment numériques.

Le CA d’ATTAC-Liège souhaite vivement continuer un combat commun pour une réelle objection de croissance, qui est un objectif que nous partageons pleinement.

Le 1er octobre 2021,

Le conseil d’administration de l’ASBL Attac-Liège


  • Publié : 2 semaines ago on 4 octobre 2021
  • Par :
  • Dernière modification : octobre 4, 2021 @ 2:34
  • Catégorie : Accueil

Laisser une réponse

A la une !