Le monde est moche, la vie est belle, un récit qui décrit avec humour et une touche de cynisme les contradictions de la société contemporaine et nous fait découvrir des initiatives citoyennes de Transition écologique et solidaire. Un roman qui mêle fiction et volonté de faire connaître des alternatives citoyennes. Roman didactique ou manuel romanesque ? À nous de voir !

Le monde est moche, la vie est belle est l’histoire de Mark, la trentaine bien entamée, ingénieur dans une multinationale présente dans 567 pays. Usé par un quotidien monotone et répétitif, dépourvu de sens. Les achats compulsifs, les fêtes trop arrosées et un travail peu épanouissant l’épuisent ; il s’enfonce dans le burnout. Après un accident, Mark se réveille à La maison bleue, un havre de paix peuplé d’idéalistes et de militants engagés dans de nombreuses initiatives citoyennes pour changer leur ville et le monde (repair café, monnaie citoyenne, circuits courts, coopérative, etc.). C’est possible, ça ?


  • Publié : 2 mois ago on 11 juin 2020
  • Par :
  • Dernière modification : juin 11, 2020 @ 10:09
  • Catégorie : Livres

Laisser une réponse

A la une !