IMPORTANT !

La conférence de Jean Ziegler qui était à confirmer pour ce 03/10 est reportée à 2019 !

Le mouvement ATTAC

La mondialisation ultra libérale met les peuples en état d’insécurité généralisée et ne profite qu’aux marchés financiers et aux grandes entreprises internationales. C’est à partir de ce constat et de la conviction qu’un autre monde est possible que le mouvement ATTAC a été créé en France le 3 juin 1998. Ce mouvement, suscité par un éditorial du Monde diplomatique en décembre 1997, s’est rapidement développé en Europe et ensuite sur les cinq continents. Attac existe en Belgique depuis le 23 février 1999 et à Liège depuis avril 1999.

Attac est aujourd’hui un mouvement international regroupant des citoyens et des associations, décidés à dépasser les clivages traditionnels, dans le respect de la différence et dans l’indépendance vis-à-vis des partis et des groupes constitués. Sa première exigence, qui s’est entre-temps assez largement imposée mais n’est pas encore mise en œuvre, est l’établissement d’une taxe sur la spéculation en devises, qui aurait un effet double : générer des rentrées fiscales permettant des investissements dans le domaine social et environnemental d’une part et d’autre part entraver les manœuvres spéculatives. Par ailleurs l’impératif de justice fiscale (repris entre-temps par la plate-forme Réseau pour la Justice Fiscale) nous amène à exiger que soient taxés des revenus globalisés (donc avec les revenus du capital), que, pour cela, soit levé le secret bancaire, que les grosses entreprises rentrent des déclarations pays par pays et que tout transfert vers une juridiction à taux d’imposition bas (paradis fiscal) soit lourdement sanctionné. Nous voulons que l’ensemble du secteur financier soit strictement réglementé et que soit récréé un système bancaire en dehors de toute spéculation et au service des besoins des ménages et des pouvoirs publics. Nous défendons tous les mécanismes de solidarité mis en place ou renforcé après la Seconde Guerre mondiale (conquêtes sociales) et aujourd’hui attaqués sous prétexte d’austérité : les services publics, la sécurité sociale, dont le droit à des indemnités de chômage et à une pension par répartition suffisante. Pour cela, en amont, il faut desserrer l’étau d’un système dette dont la finalité est précisément d’imposer la restriction des droits sociaux (sans parler des droits de l’environnement) dans un contexte d’individualisme exacerbé.

Attac se propose donc de reconquérir les espaces de démocratie et de solidarité grignotés par la collusion entre sphères dirigeantes et pouvoir économique et financier, et de défendre la souveraineté des États et les législations sociales et environnementales contre le « droit » des investisseurs et des marchands, trop souvent soutenu par les décisions non démocratiques de l’Union européenne.

Attac poursuit des campagnes contre les politiques délétères de grandes organisations internationales comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI) ainsi que l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), mais aussi contre les traités dits de libre-échange de nouvelles générations, comme le CETA ou le JEFTA, et la nouvelle forme d’accord sur le commerce des services, le TISA. il analyse les dangers et les enjeux de la construction européenne.

 

Les statuts de notre association

La dernière version des statuts

 

Vous partagez nos idées ?
Adhérez à Attac Liège !


  • Publié : 2 années ago on 23 août 2016
  • Par :
  • Dernière modification : février 1, 2018 @ 2:17
  • Catégorie : Slider

Laisser une réponse

Accueil