Appel pour soutenir la

Grèce qui résiste

et sa Commission

pour la Vérité sur la Dette publique

Pour le droit des peuples d’auditer

la dette publique

 

Aux peuples d’Europe et du monde entier,

À toutes celles et à tous ceux qui rejettent

les politiques d’austérité et n’acceptent pas de payer

une dette publique qui nous étrangle et

qui a été contractée sans nous et contre nous.


Le site…

 

Nous, signataires de cet appel, nous nous rangeons au côté du peuple grec qui, par son vote aux élections du 25 Janvier 2015, est le premier en Europe et dans l’hémisphère nord à avoir rejeté les politiques d’austérité appliquées au nom du paiement d’une dette publique contractée par « ceux d’en haut » sans le peuple et contre le peuple. En même temps, nous considérons que la création, à l’initiative de la Présidente du Parlement grec, de la Commission pour la Vérité sur la Dette publique grecque, constitue un événement historique d’une importance capitale, non seulement pour le peuple grec mais aussi pour les peuples d’Europe et du monde entier !

 

En effet, composée de citoyennes et de citoyens volontaires venus des quatre coins du globe, cette Commission ne va pas manquer de faire des émules dans d’autres pays. D’abord, parce que le problème de la dette constitue un fléau qui sévit presque partout en Europe et dans le monde. Ensuite, parce qu’il y a désormais des millions et des millions de citoyennes et de citoyens qui, à juste titre, posent des questions à la fois élémentaires et fondamentales concernant cette dette :


« Qu’est devenu l’argent des emprunts, à quelles conditions ces emprunts ont-ils été conclus ? Combien d’intérêts ont été payés, à quel taux, quelle part du principal a déjà été remboursée ? Comment la dette a-t-elle enflé sans que cela profite au peuple ? Quels chemins ont suivi les capitaux ? A quoi ont-ils servi ? Quelle part a été détournée, par qui et comment ? 

 

Et aussi : Qui a emprunté et au nom de qui ? Qui a prêté et quel a été son rôle ? Comment l’État s’est-il trouvé engagé, par quelle décision, prise à quel titre ? Comment des dettes privées sont-elles devenues « publiques » ? Qui a engagé des projets inadaptés, qui a poussé en ce sens, qui en a profité ? Des délits, voire des crimes, ont-ils été commis avec cet argent ? Pourquoi n’établit-on pas les responsabilités civiles, pénales et administratives ? »

 

Toutes ces questions vont être analysées de manière rigoureuse par la Commission spéciale créée à l’initiative de la Présidente du Parlement hellénique. Cette commission a reçu comme mandat officiel de « rassembler toutes les données en rapport avec l’émergence et l’accroissement démesuré de la dette publique et de les soumettre à un examen scientifique minutieux afin de définir quelle en est la portion qui peut être identifiée comme dette illégitime ou illégale ou odieuse ou insoutenable, cela tant pendant la période des Mémorandums, de mai                  2010 à janvier 2015, qu’au cours des années précédentes. Elle doit aussi publier des informations précises, accessibles à tous les citoyens, étayer les déclarations publiques, susciter la prise de conscience de la population grecque, de la communauté internationale, de l’opinion publique internationale, et enfin rédiger des arguments et des demandes relatifs à l’annulation de la dette. » 

 

Nous considérons que c’est le droit démocratique le plus élémentaire de tout citoyen de demander et d’obtenir des réponses claires et précises à toutes ces questions. Nous considérons aussi que refuser d’y répondre constitue un déni de démocratie et un refus de transparence de la part de ceux d’en haut qui ont inventé et utilisent le « système-dette » afin de rendre les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Plus grave encore : nous considérons qu’en gardant jalousement pour eux le monopole de décider du sort de la société, ceux d’en haut privent l’écrasante majorité des citoyennes et des citoyens non seulement du droit de décider, mais surtout du droit de prendre entre leurs mains leurs destinées ainsi que les destinées de l’humanité !

 

C’est pourquoi, dans cette situation d’urgence nous lançons à toutes les citoyennes et à tous les citoyens, aux mouvements sociaux, aux réseaux et mouvements écologiques et féministes, aux syndicats de travailleurs et aux formations politiques qui ne se reconnaissent pas dans cette Europe néolibérale et de moins en démocratique et humaine, l’appel urgent suivant :

 

Exprimez votre solidarité à cette Grèce qui résiste en soutenant maintenant et en actes la Commission pour la Vérité sur la Dette publique grecque et son travail d’identification de la partie illégale, illégitime, odieuse et/ou insoutenable de cette dette.

 

Défendez-la contre les attaques indignes dont elle fait l’objet de la part de tous ceux qui, en Grèce et dans le monde, ont intérêt à garder bien cachée la vérité sur le « système-dette ».

 

Participez activement aux processus d’audit citoyen de la dette qui sont en train de se développer partout en Europe et ailleurs.

 

Partagez en réseau votre soutien et votre solidarité, car seuls ce soutien et cette solidarité internationale sont en mesure de contrecarrer le plan des puissants d’asphyxier la Grèce qui lutte contre nos ennemis communs : les politiques d’austérité et la dette qui nous étranglent !

 

Face à un adversaire expérimenté, uni, bien coordonné, armé de pouvoirs exorbitants et surtout décidé à mener jusqu’au bout son offensive contre nous tous et toutes qui constituons l’écrasante majorité de nos sociétés, nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de résister séparément, chacun dans notre coin.

 

Unissons donc nos forces dans un vaste mouvement de solidarité avec la Grèce qui résiste et apportons notre soutien à la Commission pour la Vérité sur la Dette publique grecque, en multipliant de telles commissions d’audit de la dette partout où cela est possible.

 

La lutte du peuple grec est notre lutte et sa victoire sera notre victoire car seule notre union fait notre force.

 

Les signataires…

veuillez compléter et renvoyer à Giorgos Mitralias giorgos.mitralias@gmail.com »  et à Eric Toussaint gmail eric.toussaint4@gmail.com


Prénom, nom, pays, en qualité de…, email


voici une liste de 92 signataires

  1. 1.Immanuel Wallerstein
  2. 2.Etienne Balibar
  3. 3.Frei Betto
  4. 4.Leonardo Boff
  5. 5.Juan Carlos Monedero, Podemos
  6. 6.Jorge Riechmann, escritor, profesor
  7. 7.Jaime Pastor, Profesor de Ciencia Política y editor de Viento Sur.
  8. 8.Michael Lowy, ecrivain, professeur
  9. 9.Andrej Hunko, depute Die Linke
  10. 10.Annette Groth, depute Die Linke
  11. 11.Maria Victoria Román de Lara (Bilbao, Spain)
  12. 12.Laura Gema Gonzalez
  13. 13.César de Vicente Hernando (Gestor cultural), Madrid. España
  14. 14.carlos ruiz escudero
  15. 15.Estelle Ruiz
  16. 16.Julian Maganto Lopez, economist
  17. 17.Clara Janes, poetesse-essayiste, Barcelona
  18. 18.Paco Puche, Malaga
  19. 19.Marta Sanz, escritora
  20. 20.Enrique Cruz, Podemos-Rivas
  21. 21.Alvaro Gaertner
  22. 22.Liliana Pineda, abocada, escritora -15M-movimiento agua
  23. 23.Enrique Ortega,, professor-movimiento agua
  24. 24.Carmen de Juan
  25. 25.Abelardo Jurado
  26. 26.Concepcion Torralba Mateos
  27. 27.Isabel Tuda
  28. 28.Carmen Pages Valcarlos, pintora
  29. 29.Jesus Lasanta Garcia
  30. 30.Isabel Vidal Gancedo
  31. 31.Teresa Gómez, economista,miembro del Círculo 3E (Economía,Ecología y Energía) de PODEMOS
  32. 32.Alberto García-Teresa (poeta y activista, España)
  33. 33.David Carril Hernández, San Martín de la Vega,Madrid, España.
  34. 34.Olga Jorge Soler
  35. 35.MARIAN SANTIAGO (ciberactivista ecosocial)
  36. 36.Santiago Auserón, cantante y compositor español
  37. 37.Gloria Soler Sera, Barcelona, escritora-profesora
  38. 38.Rosa Moussaoui, grand reporter à L’Humanité, France.
  39. 39.Sara Rosenberg, escritora y dramaturga, Argentina-España.
  40. 40.Pedro Miguel Martínez. Actor.
  41. 41.Pepe Gutierez-Alvarez, escritor
  42. 42.Antonio Orihuela, escritor.
  43. 43.Óscar Carpintero,Profesor de Economía Aplicada,Facultad de Ciencias EconómicasEmpresariales, Universidad de Valladolid

44. Purificacion Gonzalez de la Blanca, abogada, escritora. España

45. Colectivo Internacional Ojos para la Paz

46.Asunta Ramonet Pilgrán, Barcelona

47. José L. Ballesteros López, España

48. Eladia San Juan Elorza, España

49. Berta del Castillo, España

50. Luis Casas Sepúlveda, España

51. Jesús Manrique Lacasa, España

52. Marta Suances Cobos, España

53. J.L. Medina Onrubia, España

54. Antonia Delfort Lacave, España

55.Josefa López Garcia, España

56. Pedro Jiménez, Filósofo, Profesor.

57. Tumanischwili Penelón, Guillermo López, FeTERA FLORES (Federación de trabajadores de la energía eléctrica de la República Argentina en CTA).

 58. Marta Speroni, militante internacionalista por los DDHH. Aurora Tu

59. Alejandro Cabrera Britos, delegado general ATE SENASA MARTÍNEZ

60. Carlos Guanciarrosa, Agrupación Enrique Moscón, FeTERA 

61. Carlos Loza, AGP, junta interna  Asociación General de Puertos

62.Eduardo Espinosa, ATE, Ministerio de Desarrollo Humano Pvcia. Bs.As. 

63. CARINA MALOBERTI, Consejo Directivo Nacional – ATE-CTA

 64.Convocatoria por la liberación Nacional y Social, Frente Sindical:

Agrupación Martín Fierro (Varela, Mar del Plata y Neuquén)

Agrupación político sindical Tolo Arce

65. Centro Cultural “Alejandro Olmos”

66.Convocatoria Alte. Brown

67. Convocatoria Matanza

68. Convocatoria Capital Federal

69. Convocatoria Comunidad campesina Tartagal-Salta

70.Biblioteca Popular Fernando Jara, Cipoletti, Río Negro

71. Herman Schiller, periodista y conductor de “Leña al fuego” y “Aguantando de pie” 

72. Susana Rearte, Coordinadora en defensa del patrimonio público y de la Soberanía

73.María Rosa González, comunicadora social 

74.Aline Castro, Red por ti América, BRASIL.

75. Igor Calvo, militante de base del FNRP, Honduras

76. M.Carmen Ballbé Mallol

77. Jorge Jerez

78. Eladio Salduena

79. Guillaume Pigeard de Gurbert, philosophe, France

80. María Luisa Calvo Álvarez

81. LUIS IGNACIO AQUIJE HERNANDEZ,PERIODISTA PERUANO

82. Lluís Alòs i Martí, profesor economia,Barcelona

83. Isidoro Duran

84. Dr. Agustin Velloso

85. Benoit Hazard, Anthropologue, Institut interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (UMR Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales/ Centre Nationa de la Recherche Scientfique).

86. Manuel María Gómez, Sevilla

87. Luis Landero. Escritor.

88. Samuel Martin-Sosa, Internacional Ecologistas en Accion

89. Tariq Ali, writer

90. John Weeks,

91. Roger Silverman, activist

92. Julian Silverman


  • Publié : 4 années ago on 4 mai 2015
  • Par :
  • Dernière modification : août 31, 2016 @ 3:42
  • Catégorie : News

Laisser une réponse

Accueil