Margaret Atwood, Les Testaments (trad. Michèle Albaret-Maatsch), Robert Laffont, 2019

Pas loin des États-Unis décrits dans Les heures rouges, nous revoici dans le monde de La Servante écarlate, Galaad, cette dictature puritaine divisée
en castes, où officiellement, les femmes sont réduites à des rôles ancillaires1. Elles portent la burqa, enfin pas loin : il serait indécent de ne pas être couverte de la tête aux pieds. Leurs rôles sont marqués par la couleur des robes, les femmes des Commandants en bleu, les futures mariées en vert, les domestiques en gris-vert, les génitrices d’appoint en rouge, les Tantes en brun et leurs jeunes émissaires missionnaires en gris perle. Le roman alterne les points de vue : deux jeunes filles dont l’une grandit dans la liberté relative du Canada et l’autre au coeur même du système, et une ancienne avocate qui a sauvé sa peau et est devenue une des «Tantes» les plus influentes. Là aussi, sans trop divulgâcher, les mâles hypocrites ne l’emporteront pas en paradis. Mais leur détermination et leur
force vont les aider à s’affranchir de cette condition qui leur est imposée.

  1. ancillaire: relatif aux servantes du latin ancila.

  • Publié : 5 mois ago on 1 mars 2020
  • Par :
  • Dernière modification : juin 11, 2020 @ 12:19
  • Catégorie : Livres

Laisser une réponse

A la une !